Symposium et scéances spéciales

 

Nouvelles données d’un ancien continent : les archives stratigraphiques protérozoïques de Laurentia

Session technique 1 (SS1)

La Division Précambrien du GAC prévoit de financer quelques étudiants pour leur participation à SS1. Cliquez ici pour plus de details.

Justin Strauss, Dartmouth College (justin.v.strauss@dartmouth.edu)

Galen Halverson, McGill University (galen.halverson@mcgill.ca)

Laurentia renferment des archives géologiques exceptionnelles d’activité tectonique, magmatique et sédimentaire au Protérozoïque.  Les strates protérozoïques renferment des traces de grandes fluctuations des cycles biogéochimiques planétaires, de l’apparition de nombreux groupes sources eucaryotes, de multiples glaciations, de la mise en place de nombreuses grandes provinces ignées, et de l’agrégation suivie de la fragmentation de supercontinents.  Les bassins sédimentaires protérozoïques du nord de Laurentia renferment aussi des gisements minéraux stratiformes d’importance économique de zinc, cuivre, fer, uranium et autres.  Des études récentes ont produit un grand nombre de nouvelles datations radioisotopiques, balises stratigraphiques, profils chimico-stratigraphiques, et autres données justifiant la présentation de modèles nouveaux et affinés expliquant les origines tectoniques et l’évolution de ces bassins.  Mais de nombreux aspects portent encore à controverse, en particulier les corrélations entre les bassins, le style, l’échelle et le synchronisme de la tectonique régional, ainsi que les implications paléoécologiques des témoins géochimiques et du registre fossilifère.  La présente session est l’occasion de partager les dernières données sur divers problèmes liés à l’histoire ancienne de la portion nord de Laurentia telle qu’elle apparaît dans les riches archives stratigraphiques.  Nous accueillerons toutes contributions d’une gamme de sous-disciplines, incluant entre autres, la sédimentologie et la stratigraphie, la biochimie, la paléontologie, la géochronologie, et le paléomagnétisme, traitant de l’origine, de l’histoire et des corrélations des bassins protérozoïques de Laurentia et des traces de l’évolution du système Terre qui y sont archivés.  Seront également accueillies les contributions traitant des bassins protérozoïques de précédents cratons avoisinants.

Les voisins nord-ouest de Laurentia dans les supercontinents protérozoïques : définition de cratons et implications géodynamiques

Session technique 2 (SS2)

Quelques étudiants seront sponsorisés conjointement par la Division Précambrien de l’AGC et le Groupe Tectonique Canadien pour participer à SS2. Cliquez sur chaque division pour plus de details.

Bruce Eglington, University of Saskatchewan (bruce.eglington@usask.ca)

David Evans, Yale University (david.evans@yale.edu)

Zheng-Xiang Li, Curtin University of Technology (z.li@exchange.curtin.edu.au)

Les modèles paléogéographiques récents tant pour Nuna (1600 à 1300 Ma env.) que pour Rodinia (900 à 700 Ma env.) suppose l’existence d’anciennes connexions tectoniques entre le nord-ouest de Laurentia et l’est australien avec la possibilité de la présence de cratons variés de l’est asiatique (sud de la Chine, nord de la Chine, Tarim, Sibérie) entre les deux ou à proximité.  Les archives tectonostratigraphiques et paléomagnétiques de tous ces blocs continentaux doivent être étudiés pour tester la pertinence de ces modèles, dans ces deux intervalles.  S’il s’avère que ces modèles conviennent, même grossièrement, alors une géodynamique générale « d’introversion » supercontinentale deviendra plausible.  Dans le cadre du Programme international de géosciences (PICG) projet 648 intitulé « Cyclicité des supercontinents et géodynamique globale », la présente session vise à réunir les géologues et les géophysiciens pour discuter des dernières découvertes de la recherche sur les supercontinents protérozoïques, tant à l’échelle régionale et que planétaire.

Tectonique des orogènes d’accrétion et de collision

Session technique 3 (SS3)

Quelques étudiants seront sponsorisés conjointement par la Division Précambrien de l’AGC et le Groupe Tectonique Canadien pour participer à SS3. Cliquez sur chaque division pour plus de details.

Maurice Colpron, Yukon Geological Survey (maurice.colpron@gov.yk.ca)

Steve Israel, Yukon Geological Survey (steve.israel@gov.yk.ca)

Luke Beranek, Memorial University (lberanek@mun.ca)

Les marges continentales actives sont des lieux d’accrétions de terranes et de collisions continentales.  La présente session s’intéressera aux manifestations structurales, magmatiques, métamorphiques, sédimentaires et géophysiques des orogènes d’accrétion et de collision du Précambrien à nos jours.  Nous invitons toute communication écrite traitant de tout aspect de l’accrétion de terrane et de collision continentale et qui visera à présenter une vue moderne de la tectonique d’accrétion et de collision, cela à partir d’une gamme étendue de points de vue et de spécialités.  Les présentations combinant des approches multidisciplinaires ou comparant différents systèmes orogéniques sont privilégiées.

Structure, magmatisme et métallogénie de la marge de la Cordillère nord-américaine en évolution

Session technique 4 (SS4)

Quelques étudiants seront sponsorisés en partie par le Groupe Tectonique Canadien pour participer à SS4. Cliquez ici pour plus de details.

Murray Allan, University of British Columbia (mallan@eos.ubc.ca)

Craig Hart, University of British Columbia (chart@eos.ubc.ca)

Sarah Gleeson, University of Alberta (sgleeson@ualberta.ca)

La Cordillère nord-américaine continue de défier, de dérouter, et d’étonner les géologues par la richesse et la diversité de ses gisements minéraux hydrothermaux.  Les progrès dans la compréhension de la métallogénie de la Cordillère au cours des dernières années sont advenus de pair avec la mise au point de modèles capables de représenter la complexité structurale, magmatique, et géochronologique de cette orogène d’accrétion complexe.  La présente session entend souligner les contributions à la métallogénie des gisements hydrothermaux de la Cordillère, et en particulier, les relations régionales entre les mécanismes  magmatiques, hydrothermaux, et structurels.  Tant les études métallogéniques régionales que les études à l’échelle du gisement offrant des points de vue géologiques régionaux seront mis en lumière.

Gestion des milieux de vie dans l’industrie minière

Session technique 5 (SS5)

Dustin Rainey, Yukon Government (dustin.rainey@gov.yk.ca)

Amelie Janin, Yukon College (ajanin@yukoncollege.yk.ca)

Katherine Stewart, Yukon College (kstewart@yukoncollege.yk.ca)

L’industrie minière a évolué au point où maintenant, une planification écoresponsable du cycle de vie d’une mine doit inclure la mise en œuvre de mesures d’atténuation écologiques à long terme avant, pendant et après l’extraction de la ressource minérale.  Les géoscientifiques sont bien formés pour participer à toutes les phases du cycle de vie de la mine parce que les propriétés géologiques et géochimiques des gisements minéraux et des matériaux géologiques près de la surface déterminent directement la valeur des actifs miniers exploités, ainsi que l’importance du passif écologique potentiel associé à la lixiviation non-contrôlés des métaux et du drainage rocheux acides.  La présente session est l’occasion pour les praticiens des géosciences de faire des présentations sur des sujets qui facilitent l’atteinte d’objectifs de protection à long terme des écosystèmes terrestres et aquatiques au pourtour de mines, et les mesures correctives visant à contrer les perturbations minières.

Minéraux indicateurs dans les tills et les sédiments fluviatiles

Session technique 6 (SS6)

Adrian Hickin, British Columbia Geological Survey (adrian.hickin@gov.bc.ca)

Alain Plouffe, Commission géologique du Canada (alain.plouffe@nrcan-rncan.gc.ca)

La présente session technique complète le cours intensif intitulé « Les minéraux indicateurs dans les tills et les sédiments fluviatiles de la Cordillère canadienne ».  La prospection glaciosédimentaire et l’échantillonnage des sédiments fluviatiles est une méthode efficace pour détecter une concentration minérale.  Une bonne compréhension de l’histoire de l’origine, de la genèse, et du transport des matériaux hôtes de l’échantillon est essentielle à la bonne intelligence de la géochimie détritique et héritée, ainsi que de la signature minéralogique.  Les méthodes traditionnelles d’exploration des sédiments fluviatiles et des tills ont évolué récemment et sont devenues plus raffinées tout en conservant des coûts d’utilisation raisonnables.  La présente session technique souhaite des présentations traitant : de prospection glaciosédimentaire et d’histoires de cas de sédiments fluviatiles applicables à l’exploration minérale; des progrès dans de domaine des assemblages de minéraux indicateurs et de la caractérisation de leurs oligo-éléments, ainsi que de leur signature isotopique; des modèles actuels de croissance, de décroissance, et d’écoulement de l’inlandsis de la Cordillère, et des implications sur l’histoire des transports; du choix de l’échantillon de matériau, du traitement et du contrôle, et de l’assurance de la qualité; ainsi que des progrès en matière d géochimie de la matrice des tills.  La session d’intéressera aux développements d’applications en exploration des tills et des sédiments fluviatiles dans les régions à forts reliefs et sur des plateaux intérieurs, cela dit, toutes applications novatrices sur la prospection des tills sont les bienvenues.

Géorisques en contexte de changement climatique

Session technique 7 (SS7)

Fabrice Calmels, Yukon College (fcalmels@yukoncollege.yk.ca)

Bronwyn Benkert, Yukon College (bbenkert@yukoncollege.yk.ca)

Chris Burn, University of Ottawa (christopher.burn@carleton.ca)

Qu’il s’agisse d’inondations ou d’érosion côtière, de dégel du pergélisol ou de mouvement de pente, les changements climatiques ont déjà, et continueront à avoir des répercussions importantes sur une variété de risques géologiques.  Le but de la présente session est d’explorer comment ces changements provoquent ou augmentent les risques géologiques d’une gamme étendue de milieux.  Nous souhaitons des présentations traitant des menaces nouvelles ou déjà bien connues, des méthodes d’évaluation de la vulnérabilité, ainsi que des approches d’atténuation.  Les présentations peuvent aussi aborder des sujets relatifs à l’élaboration de stratégies d’adaptation, de solutions techniques et/ou d’autres solutions physiques aux risques géologiques, ou même proposer des exemples d’études de cas de risques géologiques, intéressants ou nouveaux en contexte de changement climatique.

Étude néotectonique de la croûte de la marge occidentale de l’Amérique du Nord

Session 8 (SS8)

Quelques étudiants seront sponsorisés en partie par le Groupe Tectonique Canadien pour participer à SS8. Cliquez sur chaque division pour plus de details. La Division Géophysique de l’AGC sponsorisera également cette session.

Lucinda Leonard, University of Victoria (lleonard@uvic.ca)

Kristin Morell, University of Victoria (kmorell@uvic.ca)

Lisa Nykolaishen, Commission géologique du Canada (lisa.nykolaishen@nrcan-rncan.gc.ca)

Michael Schmidt, Arctic Institute of North America (Michael.Schmidt@ucalgary.ca)

Dans l’ouest de l’Amérique du Nord, la sismicité de la croûte indique que la déformation de la bordure de la plaque s’étend sur de grandes étendues vers l’intérieur de la marge actuelle.  Les mécanismes et les structures dont il est question demeurent mal compris et incluent vraisemblablement la réactivation d’anciennes failles de bordure de marge.  Pour une grande portion de l’Amérique du Nord, le dépistage de failles crustales actives est gêné par la pénurie de réseaux sismologiques et géodésiques, le manque d’affleurements de sédiments plio-quaternaires qui auraient pu témoigner des décalages sismiques, ainsi que par une histoire glaciaire récente qui exclut l’utilisation de nombreuses méthodes tectonique-géomorphologiques traditionnels.  Pour la présente session, nous recherchons des contributions qui traitent des sujet déjà mentionnés, de la nécessité d’harmoniser les nouvelles données avec les anciennes afin de mieux caractériser le style, des mécanismes et des taux d’activité néotectonique crustale.  Nous visons à rassembler des géoscientifiques qui étudient la déformation crustale dans l’ouest de l’Amérique du Nord sur des échelles temporelles et spatiales variées, dans des spécialités qui incluraient entre autres la géomorphologie, la géochronologie, la géologie structurale, la géodésie, la géophysique, la géodynamique, la sismologie et la paléosismologie

Les contrôles tectoniques sur les ressources minérales et pétrolières du Nord canadien

Session technique 9 (SS9)

Quelques étudiants seront sponsorisés conjointement par la Division Précambrien de l’AGC et le Groupe Tectonique Canadien pour participer à SS2. Cliquez sur chaque division pour plus de details.

Suzanne Paradis, Commission géologique du Canada (suzanne.paradis@nrcan-rncan.gc.ca)

Peter Hannigan, Commission géologique du Canada (peter.hannigan@nrcan-rncan.gc.ca)

Les strates du Protérozoïque au Cénozoïque de la plate-forme de Mackensie, du bassin de Selwyn, et des bassins arctiques renferment une variété de ressources minérales et pétrolières qui se sont formées en réaction à plusieurs épisodes tectoniques complexes le long des marges d’Amérique du Nord.  La présente session traitera des ressources minérales et pétrolières du nord canadien et des mécanismes qui ont joué un rôle dans leur formation.  Nous accueillerons des présentations (orales ou par affiches) sur des thèmes traitant des relations entre les systèmes minéraux et pétroliers et, le contexte tectonique et l’historique des bassins, des corrélations entre les caractéristiques tectoniques imprimées dans la colonne sédimentaire – telle les discontinuités et les déformations épirogéniques – et les mécanismes systémiques de formation de pièges, d’écoulement des fluides et d’accumulation et de préservation de gisements minéraux et pétroliers, ainsi que des contrôles tectoniques modulant le développement de faciès de sédimentation et l’architecture des bassins.

Maximiser le potentiel de sensibilisation et d’éducation des sites Internet géoscientifiques

Session technique 10 (SS10)

Eileen van der Flier-Keller, University of Victoria (fkeller@uvic.ca)

Sarah Laxton, Yukon Geological Survey (sarah.laxton@gov.yk.ca)

Charly Bank, University of Toronto (charly.bank@utoronto.ca)

Beth McLarty Halfkenny, Carleton University (beth.mclartyhalfkenny@carleton.ca)

Miriam Vos-Guenter, Belmont Secondary School (mvosguenter@sd62.bc.ca)

Au moment où le site Internet « Quatre milliards d’années d’histoire » vient s’ajouter à des sites tels « Earthlinks  » « Careers in Earth Sciences », et « EdGEO », qui sont importants pour sensibiliser et instruire la population aux sciences de la Terre au Canada et ailleurs, la présente session se veut l’occasion de partager idées, expériences et inspirations pour maximiser l’impact des ressources numériques pour intéresser les jeunes, soutenir les enseignants et promouvoir la sensibilisation du public à l’importance des sciences de la Terre pour la société.

Cratons, kimberlites et diamants

Session technique 11 (SS11)

Cratons, kimberlites et diamants

Thomas Stachel, University of Alberta (tstachel@ualberta.ca)

D. Graham Pearson, University of Alberta (gdpearso@ualberta.ca)

Bruce Kjarsgaard, Commission géologique du Canada (bruce.kjarsgaard@nrcan.gc.ca)

La présente session accueillera des présentations traitant des progrès dans les spécialités suivantes :

  1. Recherches sur les zones profondes de la lithosphère (études des xénolites/xénocristaux du manteau et des diamants);
  2. Mécanismes de formation des diamants (éléments en ultratrace et isotopes stables dans le diamant); fluides diamantifères/réactions de fusion et d’oxydoréduction);
  3. Origine des magmas de kimberlite (chimie minérale, études isotopiques, pétrologie expérimentale, etc.);
  4. Progrès des techniques d’exploration du diamant (chimie des minéraux indicateurs, géothermobarométrie, etc.).
Caractéristiques et causes du métamorphisme de basse pression

Session technique 12 (SS12)

David Pattison, University of Calgary (pattison@ucalgary.ca)

Chris Coueslan, Levés géologiques du Manitoba (chris.coueslan@gov.mb.ca)

David Moynihan, Yukon Geological Survey (david.moynihan@gov.yk.ca)

Le métamorphisme de basse température (type à andalousite-sillimanite) a joué un rôle déterminant dans l’évolution géologique du Canada, de l’Archéen au Cénozoïque.  Dans la présente session, nous étudierons les caractéristiques et les causes du métamorphisme de basse pression, en portant une attention particulière au développement de bandes métamorphiques de basse pression dans le Bouclier canadien, la Cordillère, les Appalaches, et ailleurs sur la planète.

Nous accueillerons des contributions fondées sur des travaux de terrain, de laboratoire ou de modélisation traitant, entre autres, d’assemblage de minéraux et de textures minérales; de relations de phase; de contrôles physiques et chimiques sur les histoires de cristallisation; de taux de métamorphisme; de cadres et de mécanismes tectoniques à l’origine du développement de grandes bandes de métamorphisme de basse température; de métamorphisme de contact régional; de modélisation thermale et cinématique; de changements à long terme du profil thermal général de la lithosphère; d’occurrences de cyanite en milieu de basse pression; de métamorphisme et de gisements minéraux au sein de leur roches hôtes.

Pétrologie de gisements - application de méthode anciennes, actuelles et en développement aux systèmes de minéralisation

Session technique 13 (SS13)

Daniel Kontak, Laurentian University (dkontak@laurentian.ca)

Steve Piercey, Memorial University (steve_piercey@icloud.com)

Les textures, les compositions et les assemblages de minéraux des systèmes de minéralisation constituent des enregistrements permanents témoignant des processus responsables de la formation de gisements minéraux.  L’intégration de la microscopie minérographique classique aux méthodes modernes d’analyse a mené à des progrès considérables de notre compréhension de nombreux gisements minéraux.  La présente session accueillera des présentations traitant de l’application de divers aspects de la pétrologie de gisements minéraux, anciens et nouveaux, visant à comprendre les paramètres des gisements de minerai.

Tantale, étain et tungstène dans des marges continentales

Session technique 14 (SS14)

Lee Groat, University of British Columbia (groat@mail.ubc.ca)

Bill Mercer, Avalon Rare Metals Inc. (bmercer@avalonraremetals.com)

Le tantale, l’étain et le tungstène (3 T) sont tous trois des éléments stratégiques déterminants avec des utilisations allant de la microélectronique aux alliages.  Ils proviennent souvent des « minéraux de conflit » extraits en zones de conflit qui s’éternisent en Afrique centrale.  Cependant, ces « 3T » existent aussi dans le Nord canadien, et en grandes quantités dans certains cas.  La présente session traitera de modèles de formation de gisements de tantale, d’étain et de tungstène, de venues minéralisées dans le Nord canadien et ailleurs sur la planète, et des efforts déployés pour circonscrire l’origine du minerai et des gisements.

Les isotopes stables et le système de la Terre

Session technique 15 (SS15)

La Division Précambrien du GAC prévoit de financer quelques étudiants pour leur participation à SS15. Cliquez ici pour plus de details.

Fred J. Longstaffe, University of Western Ontario (flongsta@uwo.ca)

Les isotopes stables sont au cœur des outils utilisés pour étudier les interactions entre lithosphère, hydrosphère, cryosphère, biosphère, atmosphère et héliosphère, de l’échelle diurne à celle de millions, voire des milliards d’année.  Nous accueillerons toute contribution traitant de l’utilisation des isotopes stables pour comprendre comment la Terre a fonctionné comme système dans le passé, comment elle fonctionne aujourd’hui sous l’influence anthropogénique, et ce que les données nous permettent de dire sur son fonctionnement à venir.

Béringie – archives interdisciplinaires de l’époque des dinosaures au Crétacé à celle des mammouths au Pléistocène

Session technique 16 (SS16)

Grant Zazula, Yukon Government (grant.zazula@gov.yk.ca)

Duane Froese, University of Alberta (duane.froese@ualberta.ca)

La Béringie est la principale voie de dissémination des plantes et des animaux entre l’Ancien et le Nouveau monde.  Les archives fossiles,  des pistes de dinosaures du Crétacé à la mégafaune mammifère bien connue du Pléistocène montrent bien les changements biotiques spectaculaires dans cette région à des échelles géologiques et évolutionnaires importantes.  Les fossiles de la Béringie constituent des archives d’importance critique qui relatent la dispersion biotique intercontinentale et l’adaptation aux conditions arctiques de haute altitude.  Bien qu’un grande partie de cette région soient peu étudiée à cause de son éloignement, d’importantes découvertes paléoécologiques et paléontologiques ont été faites ces dernières années.  Nombre de ces résultats nous viennent d’études interdisciplinaires intégrant stratigraphie, géomorphologie, géochronologie, sédimentologie, isotopes stables, et dans le cas de dépôt récent, d’études de paléopergélisol et de génétique sur des matériaux anciens.  La présente session appelle des contributions portant sur les archives fossiles et paléoécologiques de la Béringie, de toutes spécialités avec une perspective interdisciplinaire.

Géoarchéologie

Séance technique (SS17)

Norman Easton, Yukon College (neaston@yukoncollege.yk.ca)
Robert Sattler, Tanana Chiefs Conference (bob.sattler@tananachiefs.org)

Cette séance se veut l’occasion de présentations interdisciplinaires sur l’application de la géologie à l’étude et la compréhension des occupations humaines du territoire dans le passé. Le contexte des preuves archéologiques étant fondamentalement géologique, nous invitons les contributions qui s’intéressent aux façons dont les sciences géologiques peuvent aider et élargir notre compréhension des archives archéologiques.

Les contraintes géophysiques sur les mécanismes et les structures géologiques

Séance technique (SS18)

Ian Ferguson, University of Manitoba (Ij.Ferguson@umanitoba.ca)
Phil McCausland, Western University (pmccausl@uwo.ca)

Les méthodes d’imagerie géophysique peuvent cartographier des variations spatiales 3-D de propriétés physiques.  Les résultats peuvent être intégrés à des observations géologiques et géochimiques de surface pour définir des structures géologiques à des échelles allant de structures quasi superficielles, lithosphériques et au-delà.  D’autres méthodes, incluant le paléomagnétisme, permettent de pousser les capacités de la géophysique et ainsi permettre d’appliquer des contraintes 4-D aux mécanismes géologiques.  Cette séance est consacrée à l’application de méthodes géophysiques à des cibles géologiques dans des domaines comprenant, entre autres, la tectonique, l’exploration des ressources, des études de géo-environnementales.

Participations canadiennes aux sciences planétaires : missions, matériaux et sites analogues

Séance technique (SS19)

Livio Tornabene, University of Western Ontario (livio@cpsx.uwo.ca)
Roberta Flemming, University of Western Ontario (rflemmin@uwo.ca)
Catherine Neish, University of Western Ontario (cneish@uwo.ca)

Les scientifiques et ingénieurs canadiens jouent un rôle de plus en plus important dans le domaine des sciences planétaires.  Ils participent au l’élaboration de missions spatiales et au développement de l’instruments scientifiques, à mener des simulations de mission dans des sites analogues sur Terre, ainsi qu’à faire des recherches sur les données renvoyées par ces missions.  Les scientifiques canadiens fournissent également des contributions clés à la recherche dans les domaines de l’astrobiologie et des astromatériaux (météorites par ex.).  Ces domaines de recherche fourniront des informations essentielles sur les débuts de l’histoire de la Terre, archives en grande partie perdues de par l’activité géologique, ainsi que sur l’origine de la vie dans notre système solaire.  De telles études nous préparent également à des missions d’échantillonnage interplanétaire ainsi qu’à des missions habitées vers la lune, les astéroïdes, Mars et au-delà.

La communauté canadienne des sciences planétaires ne peut que bénéficier de collaborations accrues avec des collègues des domaines plus traditionnels de la géologie, pour la mise en œuvre de nouvelles approches en réponses aux questions séculaires sur la Terre et notre système solaire.  Cette séance veut rassembler ces communautés et obtenir des présentations sur des sujets se rapportant à (1) les missions d’exploration planétaire à venir de la NASA, l’ESA et l’ASC, (2) les missions sur sites analogues, et (3) des matériaux planétaires.  Les résultats des missions d’exploration planétaires actuelles et à venir impliquant une participation canadienne seront notre principal sujet d’intérêt.  Les présentations mettant en évidence les points communs de plus en plus nombreux des techniques et les technologies utilisées pour l’exploration terrestre et planétaire sont particulièrement bienvenues.

La profession des géosciences en 2016 : Enjeux, responsabilités et informations - ce qui est nouveau et ce que vous devez savoir

Séance technique (SS20)

Les gouvernements, l’industrie et les institutions se fient à la profession géoscientifique pour établir des normes de pratique et de communication de l’information géoscientifique pertinente pour la sécurité publique, le développement durable et l’investissement en capital.  La profession doit également veiller à ce que la formation des géoscientifiques assure les compétences nécessaires à une pratique sécuritaire, efficace et éthique.  Les géoscientifiques professionnels doivent rendre compte indépendamment et publiquement du travail qu’ils font.  Chacun d’eux doit se tenir à jour sur les progrès des connaissances dans son domaine de compétence, y compris la législation pertinente, la réglementation et les questions d’intérêt publique.  Cette quatrième séance annuelle de l’AGC-AMC fournira à nouveau des informations d’actualité sur l’évolution des enjeux et des responsabilités professionnelles, y compris les questions de géoéthique.  Les étudiants préparant leur inscription, ainsi que les éducateurs apprécieront cette séance informative.  Nous faisons appel à des présentations traitant de compétence de la main-d’œuvre, d’évaluation et de contrôle des connaissances dans le contexte de l’inscription, et tout aspect traitant du professionnalisme et de l’éthique dans les sciences de la Terre – dans tous les contextes de pratique, locaux, nationaux ou planétaire.  En particulier les géoscientifiques professionnels sont invités à soumettre des présentations orales sur les aspects de leur travail qui peuvent être importants et instructif pour les étudiants et les géoscientifiques en début de carrière.  Cette séance se rapporte au travail du Groupe de travail de l’UISG sur le professionnalisme géoscientifique du globe (www.tg-ggp.org).

Méthodes d’enseignements innovantes pour les cours postsecondaires en sciences de la Terre

Séance technique (SS21)

Jennifer Cuthbertson, University of Calgary (cuthberj@ucalgary.ca)
Brandon Karchewski, University of Calgary (brandon.karchewski@ucalgary.ca)

Les universités et les collèges se détournent de plus en plus du format traditionnel de style « savant en avant », de l’enseignement centré sur l’instructeur, et de plus en plus vers des modèles d’apprentissage collaboratif fondés sur la recherche centrée sur l’étudiant.  Dans ces modèles, les étudiants s’impliquent activement en participant à des activités pendant les heures de classe.   Dans la présente séance, nous invitons des contributions qui décrivent des méthodes et des activités d’enseignement innovantes utilisées au niveau postsecondaire en sciences de la Terre.

Innovation dans l’utilisation de données géologiques réelles, études de cas, intégration d’activités de terrain avec le travail en classe, travail d’équipe et apprentissage mélangeant l’utilisation des activités en ligne et en classe, sont des exemples de sujets de présentation souhaités.  Seront également bienvenues, les présentations de données quantifiant les répercussions de techniques innovantes sur la performance et l’engagement de l’étudiant.  Cette séance fait appel à des présentations dans tous les domaines de la géologie et de la géophysique, de même que sur les difficultés de cours qu’il s’agisse de cours d’introduction ou de cours de niveaux supérieurs.

Séance plénière

Séance plénière (GS1)

Patrick Sack, Yukon Geological Survey (patrick.sack@gov.yk.ca)
Lee Pigage, emeritus Yukon Geological Survey (lcpigage@klondiker.com)

La recherche géologique

La présente séance se veut une séance fourre-tout pour les auteurs qui estimeraient que leur résumé ne convient à aucune des séances techniques.  Nous encourageons la soumission de résumés traitant de tout aspect des sciences de la Terre.  En raison de l’espace et des contraintes de temps, les résumés soumis pour cette séance pourraient être réassignés à d’autres séances à la discrétion de la présidence du programme technique.